Site_Logo_+Famille_verger-labonté.jpg

UN PEU DE NOUS DANS LE VERGER

Un verger est le reflet de son/sa propriétaire et de ses valeurs.

Le Verger Labonté a d’abord été le rêve de Diane Gareau et Claude Labonté qui voulaient élever leurs enfants près de la nature. Dans les années 80, ils ont défriché la terre, planté les arbres et lancé l’entreprise en 1989. C’est dans cet environnement enchanteur qu’ils y ont élevé leurs trois filles.


Le couple a développé une superbe entreprise, solidement ancrée dans la communauté perrotdamoise. La qualité de leurs pommes et leur succulente recette de muffins aux pommes ont cimenté leur réputation dans la région.

En 2003, Diane et Claude choisissent de vendre l’entreprise et de passer à une autre phase de leur vie. Cette même année, Nathalie et Pierre sont à la recherche d’un projet qui les rapprochera de la nature. Nathalie est ergothérapeute et Pierre est comptable. Le couple n’a aucune expérience en agriculture, mais qu’à cela ne tienne : ils deviennent les nouveaux propriétaires du Verger Labonté.

UN VERGER, C’EST UNE HISTOIRE DE FAMILLE

 

Lorsque les enfants de Nathalie étaient très jeunes, ils pouvaient bénéficier des bienfaits du Verger sans nécessairement y participer, ou que très peu. En vieillissant, ils se sont impliqués de plus en plus dans le fonctionnement du Verger.

 

Cela n’a jamais été aussi vrai qu’en 2020.

Avec les événements entourant la pandémie de la COVID-19, l’entreprise est vraiment devenue une entreprise familiale. Distanciation sociale oblige, il était plus difficile d’engager des employés pour faire le travail nécessaire à la survie du Verger.

Entrent alors Thierry, Tristan et Émilie.

Thierry, l’aîné, fort de ses études en finances, prend en charge tout le secteur agricole. C’est lui qui s’assure que les nouvelles méthodes de culture totalement naturelle soient implantées correctement. Il en fait le suivi serré avec l’agronome et il gère également les nouvelles équipes de travail lorsque l’embauche reprend. Sans son apport, il n’y aurait pas de récolte cette année.

Tristan, le cadet qui excelle en mécanique, a pris en main l’entretien des bâtiments et de certaines machineries. Il s’assure que le tout est en bon fonctionnement et qu’il n’y a pas de pannes qui affectent les opérations. Il maintient le moteur qui assure le fonctionnement du Verger.

Émilie, la benjamine, qui a grandit sur les terres du verger, offre un précieux soutien en épaulant sa mère, ses frères et les équipes de travail dans divers secteurs tout au long de la saison. Elle participe activement depuis quelques années à faire rayonner la raison  d’être du Verger, soit, d'accueillir nos précieux clients avec empathie et  bienveillance.

UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LE VERGER LABONTÉ

 

En 2006, sous la direction de Nathalie, le Verger se transforme.

Ce n’est plus simplement un verger, c’est un lieu de rassemblement et de ressourcement. Nathalie a toujours eu cette passion pour une plus grande harmonie entre l’être humain et la nature. Le Verger Labonté est sa façon de partager cette intention avec son prochain.

Le Verger est devenu un bassin pour explorer la créativité sous toutes ses formes. C’est ce qui a permis de découvrir de nouvelles variétés de pommes créées au Québec, d’innover dans des techniques plus naturelles de lutte aux insectes et de créer des jeux avec une intention de contribution.

Les labyrinthes de maïs, en plus d’être un lieu d’évasion et de jeu, permet de faire des collectes de fonds pour aider les moins nantis d’ici et d’ailleurs.

Postes complets

Notre équipe est présentement complète pour la saison. 

Par contre, nous croyons à la synchronicité et il est toujours possible que nos besoins augmentent en cours de saison. Nous vous invitons à faire parvenir votre candidature spontanée si vous souhaitez vous joindre à nous! Faites-nous parvenir votre CV, vos disponibilités et les raisons qui vous poussent à vouloir travailler au Verger Labonté au infos@vergerlabonte.com

QUÉBEC | CANADA

NOTRE-DAME-DE-L'ÎLE-PERROT